Pavia (IT)
22 sept. 2014 - 25 sept. 2014
Forum des Résultats - Pavia (IT) - Workshops

En préambule du Forum des Résultats Europan 12 à Pavia (IT) en septembre 2014, Europan et le DICAr (Dipartimento di Ingegneria Civile ed Architettura) de l’Univerisità di Pavia ont proposé aux équipes primées E12 de se réunir autour de ces questions principales et de considérer 3 itinéraires urbains, associés à 3 thèmes de l’adaptabilité afin d’améliorer la coexistence des étudiants entre eux et avec les habitants. Les participants, aidés par un animateur et des experts locaux, avaient 4 jours pour concevoir des scenarii sur le thème de la session –"La ville adaptable"– appliqué à la ville de Pavia. Ils étaient divisés en 3 groupes selon les thèmes et sites proposés ; chaque groupe devait produire 3 scenarii alternatifs pour chaque itinéraire et essayer de répondre aux défis majeurs de la ville.
Ces scenarii ont été présentés au Forum des Résultats le jeudi 25 septembre après-midi, mettant en évidence la relation entre les idées gagnantes et les scenarii sur les sites pavesiens.

 

Pavia, ville-campus adaptable ? 

Pavia est la capitale d’une province éponyme et fertile, située en Lombardie (IT), près de Milano ; la ville est connue pour ses produits agricoles (vin, riz, céréales) et laitiers. Si plusieurs industries sont basées en périphérie, la ville est surtout connue pour être une des plus anciennes universités d’Italie, avec 20.000 étudiants pour 70.000 habitants.
Améliorer les liens entre les vies nomades des étudiants, avec leurs rythmes spécifiques, et celles plus sédentaires des habitants est un des défis les plus importants de la transformation urbaine de la ville. Comment dépasser la fragmentation du campus et des résidences pour étudiants ? Comment adapter la ville à cette population spécifique et garantir ses propres espaces à chaque groupe, tout en créant néanmoins des espaces communs d’échanges autour d’infrastructures, espaces publics ou de loisirs ? 

 

WORKSHOP SITE 1

Créer un axe dynamique inter-campus

L’Université de Pavia est située historiquement en plein cœur de la ville, dans un bâtiment où se succède une série de cours qui multiplient d’autant la porosité et les connexions avec le tissu urbain. Fruit de son époque, le nouveau campus Cravino fut construit dans les années ’70 en bordure ouest de la ville, bien desservie par une route périphérique, mais difficilement accessible pour les piétons et cyclistes. Le campus est monofonctionnel, uniquement occupé par des infrastructures universitaires fermées la nuit et le weekend, et dépourvu de services et logements pour les étudiants.
Aujourd’hui, le transfert de l’hôpital San Matteo, situé entre l’Université et la ville, soulève la question de l’usage futur de cette zone et offre l’opportunité d’améliorer les liens entre le centre-ville et le nouveau campus universitaire. Le workshop s’est donné pour tâche de créer de nouvelles connexions, requalifier et sécuriser les espaces publics, repenser la zone de la gare et ses alentours, ainsi que investir les friches derrière les voies ferrées.
Après une discussion commune en groupe sur les approches conceptuelles possibles, nous avons identifié trois stratégies différentes, développées ensuite individuellement par trois sous-groupes : une connexion linéaire forte, un travail délicat sur deux espaces de contact actuellement vacants et un réseaux de relations plus petites. Ces scenarii ouvrent un large champ de possibles, ainsi qu’un débat entre la ville de Pavia et son université sur leur avenir commun.

Cliquer sur les images pour voir les projets

Projet 1 : Walk the Line
Projet 2 : Adaptable Surfaces
Projet 3 : Open Up Pavia

 

 

 

WORKSHOP SITE 2

Naviglio : Une chance de coexistence entre étudiants et habitants

Les infrastructures à grande échelle ne sont pas seulement la première condition pour mettre en réseau un territoire à travers un système de liens. De plus en plus d’infrastructures sont également devenues des aires spatiales importantes pour différents types d’activités et de programmes. Partie intégrante du système lombard des naviglios (c.-à-d. des canaux), le Naviglio Pavese représente un projet infrastructurel remarquable. Il permet de tester des modes d’adaptabilité où l’infrastructure elle-même devient un espace qui modifie radicalement le sens et la performance d’une ville, voire d’une région. L’échelle territoriale du Naviglio Pavese provoque clairement une tension entre des logiques régionales et des impacts locaux. Cette ambigüité devient productive au regard des récentes transformations urbaines à une période de raréfaction des ressources. La disparition de complexes de production à grande échelle dans les zones urbaines, l’importance croissante de systèmes de mobilité durables et plus efficaces, de nouveaux modèles d’initiatives civiques et le rôle de plus en plus dominant de la nature et des paysages comme éléments d’identification – tout ceci confère aux infrastructures hydrauliques telles que le Naviglio le potentiel pour changer fondamentalement les conditions urbaines, question centrale pour les jeunes architectes.
Les résultats du workshop de Pavia reflète cette problématique de diverses manières : “Gran Pavia – the Territorial Campus” s’attache à la valeur ajoutée à travers des programmations locales et régionales croisées ; “Ride & Park” révèle les potentiels extraordinaires de changement qui pourraient être enclenchés via un concept de mobilité plus durable ; “The Sleeping Beauty” suggère une nouvelle géographie du partage le long de la frontière que représente le Naviglio à travers une intervention radicale dans l’héritage universitaire de la ville.

Cliquer sur les images pour voir les projets

Projet 1 : The Territorial Campus
Projet 2 : Ride & Park
Projet 3 : The Sleeping Beauty

 

 

WORKSHOP SITE 3

Partager le Ticino : sports et loisirs

La rivière Ticino passant au sud de la ville historique de Pavia est amenée à jouer un nouveau rôle dans le développement urbain. Cependant, un certain nombre de résistances empêchent son intégration dans les projets de la ville. En particulier les risques d’inondation qui ont, depuis la fondation de Pavia jusqu’à aujourd’hui, conduit les habitants à construire une barrière très forte physique (les remparts), mais aussi mentale, entre leur territoire et celui de la rivière. La ville de Pavia est plus connue pour son patrimoine historique, son université, que pour ses liens avec le Ticino. En outre, les quartiers situés au sud de la rivière sont encore régulièrement inondés, étant moins protégés que le cœur urbain au nord. Tout cela contribue à occulter les potentialités du Ticino.
Aujourd’hui, Pavia souhaite se tourner vers cet élément naturel qui a joué un si grand rôle dans son développement sans jamais acquérir l’importance qu’elle mérite. Des activités nautiques existent, ainsi que des usages récréatifs sur les berges, et quelques manifestations sont parfois accueillies, témoignant d’un intérêt certain. Pourtant, il serait possible d’aller plus loin. C’est précisément l’enjeu de ce workshop : explorer des scénarii capables de réinventer des liens forts entre ville et rivière. La question du partage de ce milieu potentiellement riche est mise au cœur des investigations.

Cliquer sur les images pour voir les projets

Projet 1 :
A Walk. Two Hours Forty Minutes. One River.
Projet 2 :
A Man Never Steps Twice in the Same River

 

 

Projet 3 : Pop Up Ticino
Projet 4 : Water Loop

 

 

Retour en haut