Bruxelles (BE)
12 nov. 2018 - 15 nov. 2018
Forum Inter-Sessions - Bruxelles (BE) Résultats du Workshop

En préambule du Forum des Résultats Europan 14 à Bruxelles (BE) en novembre 2018, Europan, la Région de Bruxelles Capitale, le Bouwmeester Maître Architecte et la Faculté d'Architecture La Cambre-Horta ont proposé aux équipes primées E14 (lauréats, mentionnés et mentions spéciales) de se réunir pendant 4 jours pour concevoir des scenarii sur le thème de la dernière session, "Villes Productives", appliqué à capitale belge. La production en ville, peut revêtir différents aspects : production industrielle, alimentaire ou production liée aux nouvelles technologies. Trois situations urbaines ont été proposées pour le workshop, toutes dans Bruxelles même : Port City, Food Scape et Tech Boulevard.

 

 

WORKSHOP SITE 1 – NEPERDEE - ANDERLECHT

FOODSCAPE

La production alimentaire est un enjeu crucial pour la ville dans un contexte où circularité, durabilité, mobilité et enjeux économiques concentrent les intérêts. Le site est situé entre Neerpede, une zone péri-urbaine majoritairement agricole, le sud-ouest de la région bruxelloise et la station de métro COOVI/CERIA représentant un point d'entrée dans le contexte urbain de Bruxelles.
Il y a de nombreux enjeux :
- considérer le site de Neerpede, et notamment la Ferme du Chaudron, comme une halle alimentaire destinées à "nourrir" la ville, - réfléchir aux enjeux paysagers concernant la ferme et son entourage agricole,
- penser la mobilité sur le site du Neerpede vers la ville, en abordant la station de métro COOVI/CERIA comme un point clé entre la zone paysagère vouée à la production alimentaire, la ville et ses consommateurs. 

Plusieurs questions sont à aborder :
1- Quel projet paysager intégrant les champs situés à proximité de la Ferme du Chaudron 
2- Quelles solutions de mobilité pour articuler cette zone péri-urbaine à la ville ?
3- Quel project architectural pour la Ferme du Chaudron, vouée à être transformée en halle alimentaire pour les citadins ? 
4- Comment envisager la station de métro COOVI/CERIA et son environnement comme point d'entrée à la production alimentaire produite en zone péri-urbaine ?

FOODSCAPE soulève la question d'une relation future entre les espaces agricoles productifs et l'espace urbain
Le site proposé se situe au sud-ouest de la région de Bruxelles, au bord de zones semi-urbaines, principalement agricoles, et de complexes commerciaux et de recherches le long de la périphérie de la ville. Rendant cette partie de la ville une zone de conflits de territoires et d'usages: étalement urbain contre paysage productif, accessibilité contre préservation. 
L'objectif était donc de gérer ces problèmes, de trouver des moyens pour une utilisation respectueuse des ressources existantes, de trouver des opportunités favorisant les mobilités et un programme juste pour mettre en route le processus. Pour paraphraser Thomas Sieverts, il était question d'activer le Zwischenland, pour conserver une production agricole proche du coeur de la ville, et du coeur des citoyens, au sens propre et figuré. 

Cliquer sur les images pour voir les projets

Project 1: Beek to the future
Project 2: Beet goes on

 

 

Project 3: Let's talk about Landscape
Project 4: Linking Promenade

 

 

WORKSHOP SITE 2 – EVERE, BORDET - CHAUSSÉE D'HAECHT

TECH BOULEVARD

La zone de la Chaussée d'Haecht - Bordet, située au nord-est de la ville, est un véritable patchwork fonctionnel hérité de couches successives d'ubranisation. Le site souffre d'une absence de coéhrence et de qualités spatiales entre ces différentes zones fonctionnelles et d'un lanque d'identité, d'espaces publics, d'équipements, d'attractivité. Le caractère urbain du site est tout simplement manquant.
Ici, l'activité productive se présente sous la forme d'un mélange entre production, bureaux et grandes surfaces commerciales. Le paysage est également marqué fortement par la présence de la Chaussée de Haecht qui, après un déplacement d'activités, laisse une zone de 90 ha à aménager en mettant en avant lka mixité entre fonctions. Enfin, au milieu de ce paysage très particulier, le "village" d'Evere, constitué de petits îlots de logements, qui peine à se construire une identité dans ce contexte en pleine mutation et à se connecter aux sites d'activité productive voisins. Ajountons à cela l'arrivée prochaine de la nouvelle station de métro Bordet qui reliera la zone au centre-ville.
Trois problématiques sont à aborder:
1- DA VINCI : Quel contexte urbain pour la zone Da Vinci composée d'activités différentes et de parcelles industrielles ? Comment trouver une véritable cohérence entre toutes ces zones industrielles et comment les relier à leur environnement et, surtout au nouveau métro Bordet ?
2- Chaussée d’Haecht : Comment réaménager de cette zone de 90 hectares inutilisés ? Comment planifier et reprogrammer de la mixité dans cet ensemble urbain ? Comment concevoir une vision d'ensemble de ce site intégrant de futurs projets urbains mixtes permettant une ouverture sur le paysage et sur les infrastructures existantes ?
3- Village of Evere : Que peut-on protéger au niveau patrimonial, quelle mixité souhaite-t-on, quelle urbanisation ? Comment intégrer cette commune, située entre deux zones industrialisées, dans le contexte urbain en utilisant la nouvelle connexion du métro Bordet pour la relier au centre ville.

Tech Boulevard se focalise sur un point central qui longe le boulevard reliant le centre de Bruxelles à l'aéroport, qui a pour potentiel de devenir un hub technologique
La zone s'est développée, historiquement, le long des infrastructures présentes aujourd'hui, ce qui a généré des structures ubraines spécifiques pour chacun des moments du passé.
- L'ancienne voie dédiée aux charettes reliant Bruxelles à Haecht, a structuré, dans un premier temps, les quartiers urbains fermés à petite échelle, et ont donné lieu, par la suite, à une zone de développement accueillant des activités variées en termes de structures et d'échelles. 
- La voie ferrée a créé une division nette  tout le long de sa trajectoire mais aussi un nouveau centre de gravité autour de la station Bordet. 
- Le boulevard, ayant les traits d'une autoroute, a marqué l'avènement de la voiture dans la ville, typique du XXème siècle, avec le développement des centres d'affaires, des quartiers de logements sociaux et du siège de l'OTAN. 

Chaque nouvelle ligne implique une segmentation de la zone en différentes morphologies, avec des développements différents en taille.

Toutes ces structures urbaines spécifiques se rencontrent à la Gare de Bordet, et à la nouvelle station de métro, mais en dépit d'une diversité des fonctions présentes dans chacune des structures urbaines, elles se retrouvent isolées en éléments monofonctionnels qui n'interagissent pas les uns avec les autres. Une boîte à outils de potentielles mixités révèle de nombreuses possibilités pour une accumulation de fonctions nouvelles (entourées en rouge) et déjà existantes. L'ambition de cette vision est de capitaliser la diversité existante, rompre avec la monofonctionnalité en créant de nouvelles connexions, des stratégies de densification hybride et de nouvelles fonctions stratégiques permettant ainsi de développer une véritable urbanité productive.

 

Cliquer sur les images pour voir les projets

Project 1: Open Spaces
Project 2: Intensifying Productivity
Project 3: Productive Megastructure

 

 

WORKSHOP SITE 3 – NEDER-OVER-HEEMBEEK - SCHAERBEEK FORMATION - BUDA

PORT CITY

Cette aire est située à la limite territoriale entre la région flamande et la région bruxelloise, au nord de la ville, et comprend les deux rives:l: Neder-Over-Heembeek et Schaerbeek Formation. 
De nombreux défis se posent ici, à des échelles différentes : 
1- Schaerbeek Formation va subir de grandes mutations. Une partie sera dédiée à des activités économiques, l'installation d'équipements urbains permettra le développement d'un nouveau quartier. La question d'optimisation des modes de transports est cruciale. C'est aussi l'occasion d'élargir la zone portuaire afin de développer les opportunités économiques. 
2- Neder-Over-Heembek, située sur la rive gauche, a une topographie très marquée et souffre de mauvaise connexion au canal Le défi est d'imaginer une connexion paysagère jusqu'au canal et notamment au niveau du BRYC.. 
3- La rite droite du canal, la Senne,rivière coulant anciennement à Bruxelles et actuellement en grande partie recouverte, est ici à ciel ouvert. Il s'agit ici de penser la rivière en zone écologique, améliorant la qualité de vie de la production industrielle. 
4- Brussels Royal Yacht Club, port de plaisance et école de navigation, est situé au nord. Il s'agit de développer le BRYC comme espace métropolitain et de le connecter à Neder-Over-Heembeek. L'accessibilité de la zone portuaire limitrophe doit être prise en compte pour les activités mixtes
5- Sur les deux rives, des industries historiques, l'ancienne brasserie de Marly et le producteur de farine CERES, sont présentes. Quelle reconversion, sur le long terme, peut-on imaginer pour ces sites, tout en conservant cet aspect historique ?
6- Sur la rive nord, SOLVAY est en phase de réaménagement, les bâtiments se vident au profit d'un regroupement sur l'arrière de la parcelle. Une opportunité donc pour reconvertir l'avant de la parcelle, relié au canal

Du dessus, la zone de Port City apparaît comme un organe multifunctionnel, inseré en plein coeur de Bruxelles. 
Au de-là d'être une zone dont le contenu productive est hétérogène – logistique, industrie, transport, grandes surfaces commerciales-, elle réussit à établir une relation complexe avec le reste de la ville, et particulièrement les tissus urbains adjacents. 
Certaines de ces relations ont été thématisées durant le workshop, donnant lieu à trois approches holistiques du canal vers son environnement insfrastructurel et productif bien ancré : le canal peut être perçu comme une veine (ALONG), comme une barrière (ACROSS) et comme une façade (TOWARDS).

Cliquer sur les images pour voir les projets

Project 1: ALONG - BE canal
Project 2: ACROSS - Knit-it
Project 3: TOWARDS - Urbanising production

 

Retour en haut