Résultats E12
déc. 2013
Concomitance Marseille Plan d'Aou (FR) – Mentionné

DONNÉES DE L'ÉQUIPE

Représentant d'équipe : Adrien Zlatic (FR) – architecte ; Associés : Simon Moisière (FR), Jean Rodet (FR) – architectes ; Nicolas Persyn (FR) – géographe

93 rue Barrault, 75013 Paris – France
+33 6 09 35 10 53 – jeanrodetabel@gmail.com – www.jeanrodet.com

Voir la liste complète des portraits ici
Voir la page du site ici


S. Moisière, N. Persyn, A. Zlatic et J. Rodet

 

INTERVIEW

1. Comment s'est constituée votre équipe à l'occasion du concours?

Nous avons tous eu l’occasion de traiter de l’adaptabilité durant notre cursus (ensa-v et thèse de géographie) et partageant certaines valeurs sur la question métropolitaine il nous semblait logique de concrétiser cette réflexion commune dans ce concours offrant un dialogue avec des acteurs de la politique urbaine.

 

2. Pouvez-vous définir la problématique principale de votre projet, en insistant sur votre manière de répondre à la question centrale de la session : lʼadaptabilité et les rythmes urbains ?

Nous vivons dans une période de crise et de changements. Notre société urbaine peine à trouver une issue à cette crise, non parce qu’elle est incapable de choisir et de mettre en œuvre des solutions, mais en raison de son manque d’adaptabilité face à des problèmes toujours renouvelés.
La crise systémique qui nous touche (environnementale, sociale et économique) n’aurait pu être prévue il y a quelques années, pas plus que nous ne pouvons prévoir aujourd’hui le moment et la nature du prochain cycle. C’est parce que les périodes de crises et de développement se succéderont à des rythmes de plus en plus rapides que la ville contemporaine est dans l’obligation de transformer et d’adapter régulièrement ses formes, tant bâties qu’institutionnelles. La ville contemporaine se doit d’être protéiforme et instable, et l’adaptabilité en est l’outil majeur. Cette adaptabilité requière selon nous une « agilité » réglementaire créant un système foncier spécifique et novateur (cadastre et baux).

Axonométrie du projet
Flexibilité de la trame
Y travailler

 

3. Comment cette problématique et les questions posées par la mutation du site se sont-elles croisées ?

L’articulation entre la gestion du foncier, les formes cadastrales et les formes bâties a longtemps été déficiente sur ce site, comme dans beaucoup d’autres sites de grands ensembles en France, ce qui a causé en partie son échec. Il nous a donc paru particulièrement pertinent de travailler le foncier sur ce site.

Aménité paysagère
Coexistences marseillaise
Sentier de Grand Littorale vers la Viste

 

4- Avez-vous déjà traité cette problématique précédemment et pourriez-vous présenter quelques projets références pour le vôtre ?

Nous avons déjà traité cette problématique, dans des contextes différents, précédemment lors de nos trois dernières années d’études et particulièrement dans nos diplômes respectifs (pour les architectes), et par ailleurs Nicolas Persyn est en train d’écrire une thèse avec comme problématique les politiques foncières en France et aux Pays-Bas.
Pour réaliser ce projet, nous n’avons pas eu de références particulières, bien que des projets comme ceux développés par Andrea Branzi ou celui de PREVI (Proyecto Experimental de Vivienda) Lima, ou encore le projet métaboliste fait par Kiyonori Kikutake Sky house (1958) nous aient nourris. (liste non-exhaustive)

Casa Madre-Modello integrale di co-housing,
par Andrea Branzi, Milano (IT), 2008
PREVI, Projet expérimental de logements low-
cost, Lima (PE), Photo-montage des
concurrents internationaux à un briefing
Diagramme de l’évolution d’une « Sky-House »
métaboliste, by Kiyonori Kikutake, 1958
© G. Cotter

 

5- Aujourd'hui, à l'ère de la crise économique et du développement durable, le projet urbano-architectural doit repenser son mode de fabrication dans le temps ; de quelle manière avez-vous intégré la question du projet processus?

Nous avons travaillé à une condition absorbant toutes formes d’usages et de programmes, définissant une nouvelle urbanité par son architecture et par la gouvernance et la mutabilité du foncier.

 

6- Est-ce la première fois que vous êtes primé à Europan? De quelle manière cela peut-il vous aider dans votre parcours professionnel ?

Oui c’est la première fois que nous sommes primés. Cela peut nous aider dans notre parcours professionnel car ce projet n’aurait pu être développé dans le cadre d’un concours traditionnel, et parce que ce concours à été l’occasion de rapprocher des personnes aux horizons variés et aux méthodes de travail différentes. Europan, dans sa volonté d’innovation et dans le système mis en place par ce concours, nous permet de développer ce projet qui se confronte aux problématiques contemporaines, sans l’inertie d’un appel d’offre classique.

Retour en haut