Badajoz (ES)
10 oct. 2016 - 13 oct. 2016
Dehesa azul Workshop Badajoz (ES) - Workshop Site 1

PARTICIPANTS:

Christian Eickelberg (DE), Lauréat à Bamberg (DE) avec "Tradition:Adaption:Verknuepfung"
Eduard Balcells (ES), Honorata Grzesikowska (PL), Mentionné à Barcelona (ES) avec "Sustainable Interface"
Karl Zetterholm (SE), Lauréat à Nacka (SE) avec "Lucker"

Coach : Jim Njoo (CA/FR)

 

SITE 1 - ACUPUNCTURE
Comment la revitalisation de fragments urbains peut-elle induire une régénération plus large de la structure urbaine ?

Olivenza est une petite ville rurale à 22 km au sud de la capitale provinciale, Badajoz, et à 10 km de la frontière portugaise ; la ville se situe sur un territoire agricole marqué par un taux de chômage élevé et une population vieillissante et en déclin. Le premier site proposé au workshop offre une grande zone d’intervention courant le centre historique de la ville et ses contours extérieurs. À partir de bâtiments existants, partiellement vacants ou nécessitant une réhabilitation, les participants ont dû réfléchir aux façons dont la ville pourrait attirer une nouvelle population et de nouveaux usages, tout en préservant le patrimoine local. Plus précisément, il s’agissait d’étudier les possibilités de modification des programmes, usages et adaptabilité de certains sites dans et autour d’Olivenza ; ainsi, la zone de la gare des bus (collage problématique de fragments autonomes, dont un centre communautaire partiellement vacant, une série d’entrepôts vides et un théâtre à ciel ouvert) ou le bastion de San Francisco (ancien couvent aujourd’hui partiellement occupé par un moulin à huile d'olive). L’objectif était d’établir les conditions nécessaires pour que ces lieux deviennent des éléments de connexion et d’activation urbaine du futur développement de la ville.

Dehesa azul : une nouvelle connexion paysagère pour Olivenza

Télécharger le PDF ici

Cette proposition identifie deux aspects clés pour le développement futur d’Olivenza. Le premier est le vide linéaire en bordure des fortifications historiques, aujourd’hui espace abandonné, barrière entre la ville historique et les nouveaux quartiers. La loi interdit la construction sur cet espace afin de préserver la visibilité et l’accès aux remparts, partie importante du patrimoine architectural de la ville. Le second aspect est l’eau. À la différence de nombreuses villes de la région, implantées en haut des collines pour mieux se défendre, le choix d’installer Olivenza dans les plaines est dû à l’abondance singulière d’eau à cet endroit précis. Bien que le lien historique à l’eau ait aujourd’hui disparu, les puits et fontaines qui jadis forgèrent l’identité de la ville sont toujours bien présents ; ils ne sont cependant plus utilisés, la qualité de l’eau ne répondant plus aux standards sanitaires. L’équipe propose d’unir ces deux aspects (le vide et l’eau) pour former un nouveau paysage : la Dehesa azul, ou « pâturage bleu ». la « Dehesa » est un paysage traditionnel d’Extremadura : forêt éparse de chênes, elle est autant utilisée pour le pâturage des porcs, vaches et cochons, que comme espace social et de loisirs ; ainsi au printemps, lorsque les prés fleurissent ou quand, dans les vergers, les gens se baignent dans des renfoncements naturels. Il s’agirait donc ici de renouveler cette tradition de la Dehesa et de « l’hydro-paysage » local comme un cadre pour le développement des vides abandonnés aux pieds de murs de la ville. Ce nouveau paysage verrait l’émergence des mélanges originaux d’activités sociales et productives, combinant loisirs et tourisme, tout en intégrant des éléments préexistants comme les oliveraies ou les fortifications, sur lesquelles une promenade publique est proposée à plusieurs niveaux. des systèmes standards d’irrigation sont utilisés pour générer un « champ de brume » comme nouvel espace social en été, alors que certaines fontaines historiques sont récupérées pour mettre en place des espaces plus contemplatifs, favorisant la biodiversité et le calme. La création de jardins communautaires en sus des vergers profiterait de l’abondance d’eau souterraine et formerait une transition entre la ville et les champs agricoles à l’horizon.

Télécharger le PDF ici

Éléments existant dans les vides
Nouveaux paysages aquatiques
Dehesa

 

Dehesa bleue - La promenade du bastion

  

 Voir d'autres projets sur le même site :

Projet 1 : New Polarities
Projet 2 : re EX-107

 

 

Voir les autres sites :

- Olivenza 2 – Ville & Nature
- Valencia de Alcántara – Usages & Rythmes

Retour en haut