Pavia (IT)
22 sept. 2014 - 25 sept. 2014
The Sleeping Beauty Workshop Pavia (IT) - "La ville-campus adaptable" - Workshop Site 2

PARTICIPANTS :

Julien Boidot (FR), Arnaud Ledu (FR), Mathieu Holdrinet (FR), Lauréat à Fosses (FR) avec "L'amateur"
Pieter Delacourt (BE), Ton van Beek (NL), Mentionné à Groningen (NL) avec "Uploading City "
Thomas Nouaillier (FR), Lauréat à Paris-Saclay (FR) avec "Lieu(x) de négociation(s)"

Coach : Benrd Vlay (AT)
Assistants : Matteo Locatelli (IT)

 

SITE 2 - NAVIGLIO : UNE CHANCE DE COEXISTENCE ENTRE ÉTUDIANTS ET HABITANTS
Les infrastructures à grande échelle ne sont pas seulement la première condition pour mettre en réseau un territoire à travers un système de liens. De plus en plus d’infrastructures sont également devenues des aires spatiales importantes pour différents types d’activités et de programmes. Partie intégrante du système lombard des naviglios (c.-à-d. des canaux), le Naviglio Pavese représente un projet infrastructurel remarquable. Il permet de tester des modes d’adaptabilité où l’infrastructure elle-même devient un espace qui modifie radicalement le sens et la performance d’une ville, voire d’une région. L’échelle territoriale du Naviglio Pavese provoque clairement une tension entre des logiques régionales et des impacts locaux. Cette ambigüité devient productive au regard des récentes transformations urbaines à une période de raréfaction des ressources. La disparition de complexes de production à grande échelle dans les zones urbaines, l’importance croissante de systèmes de mobilité durables et plus efficaces, de nouveaux modèles d’initiatives civiques et le rôle de plus en plus dominant de la nature et des paysages comme éléments d’identification – tout ceci confère aux infrastructures hydrauliques telles que le Naviglio le potentiel pour changer fondamentalement les conditions urbaines, question centrale pour les jeunes architectes.
Les résultats du workshop de Pavia reflète cette problématique de diverses manières : “Gran Pavia – the Territorial Campus” s’attache à la valeur ajoutée à travers des programmations locales et régionales croisées ; “Ride & Park” révèle les potentiels extraordinaires de changement qui pourraient être enclenchés via un concept de mobilité plus durable ; “The Sleeping Beauty” suggère une nouvelle géographie du partage le long de la frontière que représente le Naviglio à travers une intervention radicale dans l’héritage universitaire de la ville.

The Sleeping Beauty

Télécharger le PDF ici

La réutilisation de l’héritage existant est une des questions les plus indispensables, mais également les plus radicales à l’agenda de la ville adaptable. « The Sleeping Beauty » provoque la rencontre fructueuse entre l’héritage local et les préoccupations internationales sur la façon d’aborder le potentiel d’héritage. Promouvant un « urbanisme à pieds » (B. Secchi), basé sur la rencontre directe des habitants, situations et éléments physiques, l’équipe a mis à jour un souhait caché de meilleure intégration de la vie des étudiants dans les quartiers de la ville. Le projet met donc en avant un processus radical de réutilisation : la réintégration au cœur des structures existantes en ville (et donc la dissolution !) du Cravino –le campus universitaire étant déplacé à l’extérieur de la ville–, fragmentant de façon productive ses instituts et départements entre les différents quartiers et bâtiments, neufs ou existants. Certains d’entre eux seraient relogés dans des zones spécialement choisies du sud du Naviglio. A travers cette opération spatiale, l’Université deviendrait un écosystème urbain permettant de nouvelles économies adaptées et des modes productifs de partage entre les différentes générations de citoyens. Des options surprenantes pour renforcer la cohésion sociale deviennent alors le moteur d’une transformation urbaine substantielle.

Télécharger le PDF ici



 

 

 Voir d'autres projets sur le même site :
 

Projet 1 : The Territorial Campus
Projet 2 : Ride & Park

 

 

Voir les autres sites :

- Créer un axe dynamique inter-campus
- Partager le Ticino : sports et loisirs

Retour en haut