• Europan 10
  • Seilh
  • mentionné

Equipe concours
Ilham Laraqui (FR) 

Marc Bringer (FR)
architectes

Auteur(s)
L'atelier Laraqui-Bringer architecture
Ilham Laraqui
Marc Bringer

Client(s)
CUGT - Communauté urbaine du Grand Toulouse

Les champs des possibles

Concours

2009
La stratégie urbaine s’inscrit dans la continuité des tracés agraires existants. Les terrains sont subdivisés en bandes et occupés en alternance par des champs et des bandes construites orientées au sud. Certains champs sont cultivés collectivement par les habitants, d’autres sont découpés en jardins privatifs et jardins publics. 
La proposition d’une vie mi-rurale mi-urbaine se base sur de nouveaux modes de vie alliant agriculture de sociabilité et espaces partagés. La trame obtenue, irrégulière et dissymétrique, génère des espaces publics dynamiques : une esplanade triangulaire le long du boulevard urbain pour la place de la mairie et son parc s’ouvrant sur la Garonne. Une nouvelle polarité est créée avec une nouvelle identité conçue sur une base éco-responsable, un rurbanisme vert. L’architecture choisie développe des valeurs écologiques.

Études

2011-2012
Est-ce que ce site doit être pensé comme l'ultime limite à l'urbanisation galopante de l'agglomération toulousaine?
Le projet concours a été conçu comme un éco-quartier qui assume le rôle de nouveau centre village pour la commune de Seilh. Un centre rurbain qui intégrait simultanément des champs et de la densité construite afin de respecter l'identité des lieux agricoles existants et de les conserver.
Lors de l’étude, le réalisme du projet paysager s'est posé lorsqu'il a été nécessaire de définir précisément le type d'exploitation des champs conservés. Le centre ville est le lieu de l'ouverture sur le paysage lointain, un paysage révélé par la création d'un parc rural, lieu de production agricole, qui se poursuit jusqu'à un belvédère au dessus de la Garonne.
La poursuite du projet en étude urbaine a permis de travailler en étroite collaboration avec des paysagistes qui avaient déjà réalisé des parcs. Tous les espaces urbains, et en particulier les champs, ont été définis avec précision afin de qualifier les cœurs d'îlots, les espaces publics à toutes les échelles ainsi que le parc rural qui mène à la Garonne. La réelle innovation rurbaine de ce projet réside dans la création d'une typologie d'espaces publics et privés plantés qui sont à la fois image idéale de la campagne et lieu de production agricole réelle.
Après le concours ce projet a été approfondi dans une phase d’étude plus poussée, mais il n’a pas été retenu par la municipalité pour la réalisation.

Retour en haut