Champigny-sur-Marne (FR)

Données synthétiques

Échelle de projet XL/L - territoire / urbain + architecture

Localisation Champigny, EPT Paris-Est Marne et Bois, Métropole du Grand Paris

Population 76 500 hab. 

Site stratégique 150 ha – Site de projet 15 ha

Site proposé par Ville de Champigny, EPT Paris-Est Marne et Bois, EPAMARNE

Acteurs impliqués Conseil Départemental, privés

Propriétaire du site EPAMARNE, acteurs privés

Phase post concours Études de conception, maitrise d’œuvre urbaine et paysagère, maîtrise d’œuvre

Représentant d'équipe Architecte - urbaniste - paysagiste

Information complémentaire

Comment le site contribue-t-il à la ville productive ?

La VDO (Voie de Desserte Orientale) désigne un projet de liaison autoroutière aujourd’hui abandonné. Ce corridor a été préservé de l’urbanisation pendant trente ans du fait du gel des terrains. Il constitue une vaste ressource foncière et écologique et révèle de nouveaux enjeux de mobilités et d’accessibilité locale et métropolitaine. Le site EUROPAN correspond à une séquence de la VDO sur la commune de Champigny-sur-Marne, autrefois occupé par un bidonville issu de l’afflux de réfugiés portugais dans les années 1960. Il interroge le devenir d’un territoire à reconquérir par ses franges, marquées par les arrières de zones d’activités monofonctionnelles et d’un quartier d’habitat collectif. Comment réactiver ce territoire longtemps délaissé pour en faire un vecteur de requalification et d’intensification urbaine ? Comment transformer un délaissé en un espace productif en limitant la consommation du sol ? Le défi consiste en effet à résoudre un paradoxe entre préservation d’un corridor écologique et insertion de nouveaux usages et de nouvelles activités en dessinant la ville de demain.

Stratégie de la ville

En partenariat avec l’État qui se libère des terrains, les collectivités et l’EPAMARNE élaborent une stratégie d’aménagement à partir d’une nouvelle ligne de transport public (ALTIVAL) reliée au réseau du Grand Paris Express. La Ville de Champigny souhaite impulser une dynamique de requalification et de mutation de ses zones d’activités anciennes tout en reconstituant une façade active tournée sur la RD10 prolongée qui accueillera le projet ALTIVAL en 2024. Il s’agit de donner une nouvelle attractivité au site pour les opérateurs économiques et les habitants avec l’objectif d’y développer de nouveaux emplois avec l’accueil d’une diversité d’activités productives et de services. L’aménagement de ce site est également l’occasion de rétablir des liaisons est-ouest et un réseau de mobilités douces entre les rives de l’ex-VDO tout en valorisant le paysage d’un corridor vert à l’échelle de l’Est parisien.

Définition du site

Dans les années 1960 et jusqu’en 1972, le quartier du Plateau a été occupé par le plus grand bidonville de France où s’était établie une importante communauté portugaise. Le centre-ville de la commune est situé à environ 30 minutes à pied à l’ouest du site. Au sud de la voie Sonia Delaunay, les terrains de la VDO bordant le quartier des Mordacs sont actuellement en friche. Au nord, le découpage spontané de petites parcelles et de jardins est hérité de la période du bidonville. Après son démantèlement, des zones d’activités se sont progressivement constituées des années 1960 jusqu’au milieu des années 1990. Au nord du parc du Plateau, la société du Grand Paris aménage un site de maintenance et de remisage (SMR) du Grand Paris express (50 000 m2 et 450 emplois à terme). À l’est, le quartier des Mordacs (6 700 habitants) est un ensemble d’habitat collectif réalisé dans les années 1960 qui a fait l’objet d’un projet de renouvellement urbain.

Dans le programme de mixité urbaine, comment la production est-elle prise en compte ?

Accueillir une nouvelle accessibilité métropolitaine : la réalisation du projet ALTIVAL et la prolongation de la RD10 est le principal vecteur de réactivation du site et de réintroduction d’une mixité d’usages au voisinage des stations de transport en commun. Les acteurs locaux souhaitent redonner au secteur une nouvelle attractivité en développant la mixité activités - services - habitat, en réfléchissant aux usages de la façade sur le futur boulevard (RD10 prolongée) en termes d’animation, d’espaces publics et de services ou commerces.
Recomposer un territoire morcelé : La mixité urbaine peut s’organiser à l’échelle d’un territoire morcelé par la remise en connexion des usages en présence tout en confortant la vocation économique des rives et la réintégration de ces terrains dans une dynamique de projet. Les activités à développer relèvent majoritairement du secteur productif (petites et moyennes entreprises, formes évolutives et modulables, en capacité de répondre aux besoins d’entreprises de différentes tailles et à des étapes différentes de leur développement).
Intensifier en composant avec les ressources du site : Comment réintégrer des zones d’activités au bâti vieillissant ou obsolète dans une dynamique d’ouverture et de requalification ? Quels nouveaux lieux de vie proposer pour les reconnecter à la ville ? Comment permettre l’évolution de ce tissu en intégrant de nouvelles formes de mobilité, de service ou de partage ? Comment l’insertion architecturale, paysagère et environnementale de nouvelles activités peut-elle préserver les fonctionnalités d’un corridor vert d’échelle métropolitaine ?

 

Résidences du Plateau
Friches de la VDO, lieu d'un ancien bidonville urbain

 

Rue Sonia Delaunay
Zone d'Activités Grands Godets - Rue Marcel Paul

 

Questions à propos du site

Bonjour, quel est l'avancement du projet du site de maintenance et de remisage? peut on envisager de changer la forme de ce SMR? bien cordialement

Le SMR est actuellement en construction. C'est un chantier complexe avec la Société du Grand Paris avec une équipe de maîtrise d'oeuvre en place. Vous n'avez bien sûr pas la possibilité d'intervenir, ce n'est d'ailleurs pas le sujet posé à Europan.

Bonjour, Peut-on envisager de projeter un maillage hypothétique hors du périmètre du site stratégique? bien cordialement

Oui, les candidats sont libres de développer une réflexion à une échelle plus large ou à plus long terme si ils le jugent pertinent.

Retour en haut