Bruxelles (BE)
12 nov. 2018 - 15 nov. 2018
Intensifying Productivity Workshop Bruxelles (BE) - Workshop Site 2

PARTICIPANTS :

Pietro Colonna (IT), Enrico Zetti (IT), Maureen Soupe (CH), Lauréat à Alta (NO) avec "Tanca"
Guobin Shen (DE), Kilian Juraschitz (DE), Lauréat à Aschaffenburg (DE) avec "Wohnterrassen am Schillereck"
Radostina Radulova-Stahmer (DE), Prisca Hirstein (DE), Lauréat à Graz (AT) avec "Unfolding the Fan"
Nea Tuominen (FI), Rachel Murray (NZ), Lauréat à Helsinki (FI) avec "Lateral Coalescence"
Vilma Autio (FI), Lauréat à Tornio-Haparenda (FI/SE) avec "Two Cities, One Heart"
Humberto Perreira (PT), Lauréat à Tubize (BE) avec "Seed structure - the Production of Happiness"
Mircea Munteanu (BE), Mentionné à Amsterdam H-Buurt (NL) avec "Buurtmakers"
Michele Angelo Vallicelli (IT), Annalisa Pilati (IT), Mentionné à Amsterdam Piarcoplein (NL) avec "Urban Platform"
Maria Del Olmo Gomez (ES), Bernat Bastardas Llabot (ES), Mentionné à Amsterdam Transformatorweg (NL) avec "Embracing Technology"
Airam Eloende Gonzalez Dorta (ES), Mentionné à Linz (AT) avec "PROLinz Production Unlimited"
Diego Martín Sánchez (ES), Noemí Gómez Lobo (ES), Mentionné à Madrid (ES) avec "Common Ground"
Andrea Giemeno (ES), Luis Juan Liñan (ES) Mentionné à Warszawa (PL) avec "The Excity"
Bérengère Chauffete (FR), Mention Spéciale à Trelleborg (SE) avec "Future Comes Slowly"

Coach : Carlos Arroyo (ES)
Critiques : Ann de Cannière, Ben Dirickx et Tania Vandenbroucke du Bouwmeester Maître Architecte de la Région Bruxelles Capitale

 

SITE 2 - EVERE, BORDET - CHAUSSÉE D'HAECHT

TECH BOULEVARD

La zone de la Chaussée d'Haecht - Bordet, située au nord-est de la ville, est un véritable patchwork fonctionnel hérité de couches successives d'ubranisation. Le site souffre d'une absence de coéhrence et de qualités spatiales entre ces différentes zones fonctionnelles et d'un lanque d'identité, d'espaces publics, d'équipements, d'attractivité. Le caractère urbain du site est tout simplement manquant.
Ici, l'activité productive se présente sous la forme d'un mélange entre production, bureaux et grandes surfaces commerciales. Le paysage est également marqué fortement par la présence de la Chaussée de Haecht qui, après un déplacement d'activités, laisse une zone de 90 ha à aménager en mettant en avant lka mixité entre fonctions. Enfin, au milieu de ce paysage très particulier, le "village" d'Evere, constitué de petits îlots de logements, qui peine à se construire une identité dans ce contexte en pleine mutation et à se connecter aux sites d'activité productive voisins. Ajountons à cela l'arrivée prochaine de la nouvelle station de métro Bordet qui reliera la zone au centre-ville.
Trois problématiques sont à aborder:
1- DA VINCI: Quel contexte urbain pour la zone Da Vinci composée d'activités différentes et de parcelles industrielles ? Comment trouver une véritable cohérence entre toutes ces zones industrielles et comment les relier à leur environnement et, surtout au nouveau métro Bordet ?
2- Chaussée d’Haecht: Comment réaménager de cette zone de 90 hectares inutilisés ? Comment planifier et reprogrammer de la mixité dans cet ensemble urbain ? Comment concevoir une vision d'ensemble de ce site intégrant de futurs projets urbains mixtes permettant une ouverture sur le paysage et sur les infrastructures existantes ?
3- Village of Evere: Que peut-on protéger au niveau patrimonial, quelle mixité souhaite-t-on, quelle urbanisation ? Comment intégrer cette commune, située entre deux zones industrialisées, dans le contexte urbain en utilisant la nouvelle connexion du métro Bordet pour la relier au centre ville.

Tech Boulevard se focalise sur un point central qui longe le boulevard reliant le centre de Bruxelles à l'aéroport, qui a pour potentiel de devenir un hub technologique
La zone s'est développée, historiquement, le long des infrastructures présentes aujourd'hui, ce qui a généré des structures ubraines spécifiques pour chacun des moments du passé.
L'ancienne voie dédiée aux charettes reliant Bruxelles à Haecht, a structuré, dans un premier temps, les quartiers urbains fermés à petite échelle, et ont donné lieu, par la suite, à une zone de développement accueillant des activités variées en termes de structures et d'échelles. 
- La voie ferrée a créé une division nette  tout le long de sa trajectoire mais aussi un nouveau centre de gravité autour de la station Bordet. 
Le boulevard, ayant les traits d'une autoroute, a marqué l'avènement de la voiture dans la ville, typique du XXème siècle, avec le développement des centres d'affaires, des quartiers de logements sociaux et du siège de l'OTAN. 

Chaque nouvelle ligne implique une segmentation de la zone en différentes morphologies, avec des développements différents en taille.

Toutes ces structures urbaines spécifiques se rencontrent à la Gare de Bordet, et à la nouvelle station de métro, mais en dépit d'une diversité des fonctions présentes dans chacune des structures urbaines, elles se retrouvent isolées en éléments monofonctionnels qui n'interagissent pas les uns avec les autres. Une boîte à outils de potentielles mixités révèle de nombreuses possibilités pour une accumulation de fonctions nouvelles (entourées en rouge) et déjà existantes. L'ambition de cette vision est de capitaliser la diversité existante, rompre avec la monofonctionnalité en créant de nouvelles connexions, des stratégies de densification hybride et de nouvelles fonctions stratégiques permettant ainsi de développer une véritable urbanité productive.

 

Intensifying Productivity

Télécharger le PDF ici

Industrie urbaine 
Conceptuellement, les bâtiments de bureaux obsolètes existant sur le site peuvent être perçus comme une ressource architecturale, ou bien "hardware", attendant qu'on lui attribue de nouvelles activités productives for new productive activities, ou bien "software".  
À l'intérieur, avec le but de promouvoir les synergies entre les usagers, le noyau de chaque bâtiment est le seul élément à être repensé, agrandissant l'espace de circulation dans les espaces communs où les interactions ont lieu. À l'opposé, les différentes activités productives se répandent sur le plan en différentes configurations possibles. 
En regardant l'extérieur, les espaces en plein air, anciennement perçus comme des vestiges, sont maintenant ce qui relit les bâtiments abandonnés au nouveau boulevard, par le biais d'espaces verts. En plus, des activités productives productive associées à la végétation se propagent à l'intérieur des anciens bâtiments, jusqu'au au noyau, faisant le lien entre l'ancien et le nouveau royaume. 

Evere 
Le long de cette même Chausée de Haech, qui suit parallèlement la zone de bureaux monofonctionnels, se trouve le centre de la municipalité d'Evere. Ici, nous trouvons un hermétisme programmatique similaire, cette fois-ci qui se confronte à la prédominance des logements et au manque d'activités productives et commerciales.
Il est intéressant de remarquer que, bien que cette zone ait déjà intégré quelques activités industrielles de petites échelles à l'intérieur de certains blocks dans la ville, elle dévoile une possible intégration des usages productifs suivant les préceptes du tissu existant. En tirant profit de la pression urbaine portée par la nouvelle station de métro, ce type d'hybridation pourrait s'intensifier selon trois stratégies majeures. Premièrement, en rendant visible les activités productives existantes; deuxièmement, en favorisant l'implantation de nouvelles poches productives à petite échelle dans les blocks existants; et troisièmement, en remplissant partiellement les brèches dans ces blocks par d'autres typologies qui permettrait de faire émerger de nouvelles sortes d'activités productives reliées davantage à l'industrie du savoir.

Télécharger le PDF ici

Intensifying Productivity

 

 

Plans et programmes
Perspective du projet 
Différentes typologies

 

 

 

 Voir d'autres projets sur le même site :

Project 1: Open Spaces
Project 3: Productive Megastructure

 

 

Voir les autres sites :

Site 1: FOOD SCAPE
Site 3: PORT CITY

Retour en haut