Résultats E12
déc. 2013
Traffic Island Haninge (SE) – Mentionné

DONNÉES DE L'ÉQUIPE

Représentant d'équipe : Mickael Papin (FR) – architecte ; Associés : Antoine Carel (FR), Kikyun Kim (KR), Pierre Silance (FR) – architectes

8 allée Diane de Poitiers, 75019 Paris – France
+33 6 95 45 87 25 – contact@c-l-u-b.fr – www.c-l-u-b.fr

Voir la liste complète des portraits ici
Voir la page du site ici


A. Carel, P. Silande, M. Papin et K. Kim

 

INTERVIEW

1. Comment s'est constituée votre équipe à l'occasion du concours?

CLUB est une équipe de quatre architectes basée à Paris. En parallèle de notre travail en agence d'architecture, nous réfléchissons ensemble depuis plusieurs années sur les problématiques d'évolution de la ville au travers de divers concours d'idées.

 

2. Pouvez-vous définir la problématique principale de votre projet, en insistant sur votre manière de répondre à la question centrale de la session : lʼadaptabilité et les rythmes urbains ?

La problématique est de savoir comment traiter la question de la voiture dans un projet urbain et de s'en servir comme un élément structurant, et non comme un élément subi.
En termes d'adaptabilité, la voiture cristallise des contraintes fortes dont on ne peut faire abstraction dans un projet d'aménagement. Sachant que la place de la voiture tend à diminuer dans un futur plus ou moins proche, l'enjeu est de savoir comment anticiper de manière concrète l'évolutivité des places de stationnements devenus inutiles.

Diagramme de la route et du parking
Organisation du parking dans le Traffic Island
Parking vu comme une structure urbaine

 

3. Comment cette problématique et les questions posées par la mutation du site se sont-elles croisées ?

La problématique principale du site est de savoir comment révéler l'espace public potentiel autour de Nynaswagen. Deux données majeures vont conditionner le projet : la présence de l'infrastructure routière qui crée une barrière physique sur le site, et la nécessité de maintenir les nombreuses places de parking aujourd'hui nécessaires aux logements et aux commerces existants.

Vue de la route et du parc
Vue de la route
Vue du parking en face des habitations

 

4- Avez-vous déjà traité cette problématique précédemment et pourriez-vous présenter quelques projets références pour le vôtre ?

Cette question de la place donnée à la voiture est présente dans plusieurs de nos projets aux contextes urbains différents : zones commerciales, d'activités, de bureaux ou pavillonnaires. A la solution courante d'enterrer les parkings, qui est à la fois coûteuse et peu adaptable, nous privilégions des solutions alternatives : mutualisation des stationnements entre plusieurs programmes, superposition avec d'autres programmes ou encore intégration des places dans l'épaisseur des bâtiments.

Shared car park: an inhabited activity area,
Triel (FR)
Integrated car park: Transform a business area,
Amsterdam (NL)
Overlapping: Haninge (SE)

 

5- Aujourd'hui, à l'ère de la crise économique et du développement durable, le projet urbano-architectural doit repenser son mode de fabrication dans le temps ; de quelle manière avez-vous intégré la question du projet processus?

Le projet « Traffic Island » est un processus de requalification de l'espace public plutôt qu'un master plan figé. Sa forme volontairement indéterminée est à même d'absorber des évolutions en fonction des contraintes et des opportunités foncières. Les besoins de surface construite ne semblaient pas au cœur de la demande initiale, mais la structure de l'île serait également à même de supporter une densification plus importante.

 

6- Est-ce la première fois que vous êtes primé à Europan? De quelle manière cela peut-il vous aider dans votre parcours professionnel ?

Oui, cela nous donne l'occasion de parler du projet et d'engager des discussions sur ces thématiques urbaines au cœur de notre réflexion.

Retour en haut