E15 Résultats
déc. 2019
Urbanisme Agricole, comment concevoir l’extension du bourg ? Pays de Dreux (FR) - Lauréat

DONNÉES DE L’ÉQUIPE

Représentant de l’équipe : Samuel Hervault (FR) – architecte ; Associés : Lucas Fontaine (FR), Jules Gauffeny (FR) – étudiants en architecture

Rennes (FR) 
+33 6 40 60 60 13 - gauffenyfontaine@gmail.com

Voir la liste complète des portraits ici
Voir la page du site ici


J. Gauffeny, L. Fontaine & S. Hervault


VIDEO (par l’équipe)


INTERVIEW

1. Comment s'est constituée votre équipe à l'occasion du concours ?

Tous trois diplômés de l’École Nationale Supérieure d’Architecture de Bretagne, c’est au sein de cette école que nous nous sommes rencontrés. Europan nous est apparu comme une évidence pour notre première collaboration, car c'est un concours traitant du développement du monde rural, une problématique actuelle qui nous tient à cœur.

2. Quelle est la problématique principale du projet et comment avez-vous répondu à la question centrale de la session : la place des activités productives au sein de la ville ?

Pour le concours, le thème retenu est celui du développement des bourgs ruraux. Il nous semblait important de questionner la manière dont on organise l’urbanisation des campagnes. Réfléchir à l’extension d’une commune, c’est d’abord réfléchir à ce qui fabrique sa limite, ou sa lisière. Traiter de la lisière, c’est traiter du rapport entre le village et sa production nourricière et c’est l’opportunité d’inventer une agriculture péri-urbaine saine qui alimentera la commune en favorisant les circuits courts.

Urbanisme Agricole de Tremblay-les-Villages
L’îlot bovin
Au coeur d’un îlot

 

3. Comment la problématique et les questions posées par la mutation du site se sont-elles croisées ?

Les trois communes appartiennent aux régions agricoles du Drouais-Thymerais et de la Beauce. Elles sont marquées par l’agriculture céréalière intensive, attachée à d’énormes exploitations produisant des espaces infinis, aux proportions démesurées, tendues vers l’horizon. Les fonctions sont réparties sur le territoire sans jamais interagir : zones commerciales, artisanales, industrielles et agricoles s’ignorent... Il faut souligner qu’actuellement le système agricole intensif retenu et répandu, pratiquant l’utilisation massive des produits phytosanitaires, empêche d’envisager des situations mêlant habitat et agriculture. Seule une transition vers un modèle agricole sans pesticide garantira la santé de la population et permettra d’inventer de nouveaux scénarios. Au sein d’une nouvelle organisation agricole, des emprises foncières seront réservées pour accueillir de nouveaux habitants ou de nouvelles activités. Elles ponctuent l’espace agricole, et s’organisent en îlot, où habitat, activité artisanale et agricole se mêlent.

Agriculture intensive
Désert fertile de Saint-Lubin-des-Joncherets
La lisière de Tremblay-les-Villages

 

4. Avez-vous déjà traité cette problématique précédemment ? Quels ont été les projets références pour le vôtre ?

Traiter de l’espace rural et de sa productivité est un exercice que nous nous sommes appliqués à répéter pendant notre scolarité. A l’ENSAB, plusieurs professeurs proposaient des ateliers portant sur cette thématique. Nous nous sommes inspirés de ces expériences pour notre réponse au concours, mais aussi de différentes recherches d’architectes, paysagistes et urbanistes qui ont guidés notre réflexion. C’est le cas de Broadacre City de Frank Lloyd Wright, les travaux des frères Janin, ceux de Paola Viganò ou encore les projets de Glenn Murcutt.

Frank Lloyd Wright – Broadacre city
©The Frank Lloyd Wright Fdn
Fabriques - Ferme d’élevage de Vernand (FR)
© Fabriques Architecture Paysage
Glenn Murcutt, Walsh house ©OZ.E.TECTURE
Architecture Foundation Australia

 

5. Les projets urbano-architecturaux de type Europan ne peuvent se réaliser que dans une relation aux acteurs à travers un processus négocié et dans le temps. De quelle manière avez-vous intégré cette question dans votre projet ?

La discussion fait partie intégrante de notre processus de projet. Un “Urbanisme Agricole“ ne pourrait exister sans réussir à mettre l’ensemble des interlocuteurs nécessaires autour de la table. A nos yeux, il est important que chacun des acteurs concernés (collectivités, partenaires agricoles, usagers…) puisse s’exprimer lors de temporalités distinctes. C’est l’ensemble de cette suite d’interaction que nous avons tenté d’exprimer dans notre bande-dessinée.

6. Est-ce la première fois que vous êtes primé(s) à Europan? De quelle manière cela peut-il vous aider dans votre parcours professionnel ?

Nous sommes primés pour la première fois à Europan. Tout récemment diplômés, être lauréat sur un concours de comme celui-là nous offre outre la visibilité offerte par Europan, une réelle opportunité d’obtention d’une première commande. C’est aussi l’occasion pour nous, jeunes architectes, de pouvoir rencontrer d’autres professionnels s’interrogeant sur des problématiques similaires.

 

IDENTITÉ DE L'&EacuteQUIPE

Agence : /
Fonctions : Architectes
Âge moyen des associés : 24 ans

L’équipe a-t-elle, ensemble en totalité ou en fragments, conçu, voire réalisé, des projets et/ou gagné des concours ? Si oui, lesquels ?

L’équipe n’a jamais conçu ensemble de projet ni gagné de concours.

Retour en haut