La Porte du Hainaut (FR)

Les Dossiers synthétiques et d'enjeux sont disponibles gratuitement.
Merci de vous inscrire et vous connecter pour accéder au Dossier complet de site.

Données synthétiques

La Porte du Hainaut (FR)

Échelle L, M, S (échelle territoriale, urbaine et architecturale)
Représentant d’équipe urbaniste, paysagiste, architecte
Localisation Communauté d’agglomération de La Porte du Hainaut (59), Hauts-de-France
Population Communauté d’agglomération de La Porte du Hainaut: 158.789 habitants
Site strategic les 14 communes minières de la CAPH - Sites de projet Escautpont : 3,8 ha + Raismes : 60,6 ha + Wallers : 4,9 ha + Escaudin-Lourches : 27,5 ha

Site proposé par Communauté d’Agglomération La Porte du Hainaut
Acteurs impliqués Communauté d’Agglomération La Porte du Hainaut, CAUE du Nord, Mission Bassin Minier, bailleurs Maisons&Cités et SIA
Propriétaire(s) du site acteurs publics

Phase post-concours études urbaines en collaboration avec les Villes et la Communauté d’Agglomération, missions de maîtrise d’œuvre architecturale

Information complémentaire

Stratégie de la ville

Le site de réflexion comprend 14 communes minières de l’ancien Bassin minier du Nord-Pas de Calais au cœur de la communauté d’agglomération de La Porte du Hainaut, à l’ouest de Valenciennes. Ce territoire alterne des espaces urbanisés disséminés dans un paysage rural et naturel marqués par deux siècles d'exploitation charbonnière.
En 2012, le Bassin minier Nord Pas de Calais a été reconnu et inscrit par l’UNESCO au titre de son « paysage culturel évolutif et vivant », témoignage de la manière dont l’Homme a façonné son environnement en exploitant depuis le début du 18éme siècle une ressource naturelle souterraine : le charbon.
Malgré des séquelles socio-économiques et environnementales importantes, ce territoire densément habité a su conserver aussi les atouts de son renouveau : la mémoire, les liens de solidarité typiques de la culture minière, ainsi que son patrimoine bâti, ses atouts paysagers et son capital environnemental (forêt, milieux humides, hydrographie).
Dans la continuité de la politique de renouvellement urbain minier, qui se traduit par la rénovation des logements miniers et la requalification des espaces publics, l’Agglomération a engagé depuis 2016 une démarche de reconquête, participative et partagée, confortée par des programmes de redynamisation économique et de cohésion sociale.

Définition du site

Les quatre sites de projet sont localisés le long d’un parcours potentiellement structurant. Les sites présentent des caractères urbains et paysagers différents et offrent plusieurs opportunités de transformation : deux d’entre eux demandent une réflexion sur des types d’habitat « alternatif » aux produits immobiliers courants, alors que les deux autres concernent la conception innovante d’espaces publics et d’équipements. Ces sites présentent l’avantage d’être mutables à court terme, puisqu’ils ont déjà fait l’objet de réflexions concernant les opportunités de leur évolution et en étant de propriété publique ou en cours d’acquisition.

Comment le métabolisme et l'inclusivité doivent-ils être développés et reliés ?

La ville vivante est ici figurée par la « treille minière ». Celle-ci est un concept, une image-guide forgée par la Mission Bassin Minier pour repenser et recomposer ce territoire sur la base de ses réalités historiques, urbaines et paysagères, afin de relancer son attractivité et apporter du mieux vivre à ses habitants. Potentiellement constituée de lieux (cités minières, chevalements, ancien bâtiments d’exploitation minière, sites naturels) et de liens (anciens cavaliers de mines, drèves forestières), cette « treille » pourrait compléter, à l’échelle locale/intermédiaire, l’armature des grandes infrastructures territoriales (système hydrographique, ferré, routier) et aurait vocation à améliorer la structuration, l’usage, l’image d’un réseau de centralités urbaines, de quartiers résidentiels, d’espaces publics, d’équipements, etc., au service de ses habitants.
L’image organique de la treille minière, qui oriente l’évolution de la structuration du territoire du Bassin minier à différentes échelles, permet de repenser les cités minières et les nouveaux quartiers comme des grappes, les espaces de nature, les terrils et les anciennes friches minières requalifiées comme des feuilles, les cavaliers miniers, les drèves forestières et les canaux comme des ramures, etc.
Avec ses paysages naturels et culturels, le territoire (post)minier offre un potentiel pour y développer des écosystèmes complexes, mettant en synergie l’humain et le non-humain. Les projets Europan seront l’occasion pour régénérer et mieux gérer les ressources territoriales (le sol, la forêt, l’eau, les patrimoines bâtis et culturels, etc.), ainsi que pour reconnecter les lieux, inciter les sociabilités, favoriser la santé et le bien-être des habitants.

Questions à propos du site

Bonjour, Serait-il possible de disposer de la carte (donnée cadastral, bati, parcelle, etc.) recouvrant le territoire la Porte du Hainaut en DWG ?

Bonjour, 

Un fichier DWG reprenant les plans cadastraux des 47 communes de l'agglomération est disponible en téléchargement dans le dossier "0-New_Docs_after_Launch" du dossier complet. 

Bonjour, Serait-il possible de disposer du tracé (calque supplémentaire) précis de la treille minière sur le fichier DWG fourni du territoire de CAPH ?

Un nouveau fichier sera rapidement fourni.

Est-ce qu’il existe un inventaire (liste et carte) du patrimoine arboré (arbres protégés, classés, etc.) à l'échelle de la CAPH et des quatre sites proposés ? Pourriez-vous nous le transmettre ?

Le rapport de présentation du PLUi, est une source d'information à l'échelle de la CAPH (notamment la partie sur l'état initial de l'environnement).

S'il y a des arbres classés (ou patrimoine naturel protégé) au titre de l'article L. 159-19 du code de l'urbanisme, ceux-ci sont inscrits dans le cahier et le plan de PPAUP du PLUi. 

PLUi téléchargeable sur le site de l’agglo : https://geo.agglo-porteduhainaut.fr/documents/plui/plui_caph.zip

Est-ce qu’il existe un inventaire (liste et carte) de la biodiversité (espèces animales, végétales protégées, menacées, en voie de disparition etc.) à l'échelle de la CAPH et des quatre sites proposés ? Pourriez-vous nous le transmettre ?

Information non disponible.

Serait-il possible de disposer des plans, coupes etc. (en dwg, jpeg, etc.), et la notice explicative (revêtement de sol, mobiliers, etc.) et tout autre élément du projet d'aménagement des gueules noires (à proximité du site Escaupont) ?

Le site ne dispose pas de ces informations. 

Pourquoi l'opération de logements (dont le DWG a été fourni) sont-ils voués à être démolis sur le site Escaupont ?

La vétusté, voir l’indignité des logements, et la croissance de nombre de propriétaires bailleurs indélicats ont conduit les élus à vouloir maîtriser cet ensemble bâti et à imaginer de nouvelles constructions sur ce site de cœur de bourg. L’intervention EPF prévoit généralement une démolition du bâti vétuste, toutefois dans ce cas cela est laissé à l’appréciation des candidats.

Serait-il possible de disposer d'une carte des sites pollués à l'échelle de la CAPH et des 4 sites ?

Pas de cartographie disponible.

Bonjour, serait-il possible de mettre à disposition un nouveau fichier dxf ou dwg pour le site d'Escaupont? Nous n'arrivons pas à l'ouvrir. Par avance merci

Un nouveau fichier sera rapidement fourni.

Quelle est la genèse de la figure de la treille ? Quand, comment et par qui a-t-elle été mise au point ?

La figure de la treille a été forgée par la Mission Bassin Minier. Cf. Cahier technique « Les paysages du Bassin minier Nord - Pas de Calais » en annexe au dossier de site ou via le lien suivant : http://www.bassinminier-patrimoinemondial.org/wp-content/uploads/2016/12/cahier_technique-paysage-internet.pdf

A qui appartiennent les éléments du paysage minier (terril, chevalement, cavalier, fosses…) ? Quelles structures ont la charge de l’entretien et de la gestion ?

ll y a différents cas de figure : le Département, les villes, l’ONF … peuvent être propriétaires.

Comment ont été définis les périmètres de projet, notamment concernant les sites de projet n°1 (Escaupont) et n°2 (Escaudain-Lourches) ? Doit-on s’en tenir strictement au périmètre de site identifié ? Ou peut-on déborder ce périmètre ?

 L’éventuelle extension du périmètre d’intervention est laissée à l’appréciation des candidats. Toutefois, à Schneider les terrains dédiés à des extensions urbaines sont tenus par le PLUi et donc limités spatialement.

Pourquoi faire entrer dans les périmètres d’intervention des projets déjà bien avancés (ex : rénovation thermique de la cité Schneider ayant d’ores et déjà débutée (site n°2), démolition des logements ouvriers (site n°1) ? Peut-on encore infléchir le cours de ces projets dans le cadre d’Europan (ex : site 1, site 2) ?

Dans le cas du site1 Escautpont cela est possible, toutefois la réhabilitation des logements miniers du site 2 ayant effectivement démarrée, et les démolitions ayant été arbitrées, l’attente se focalise sur les assiettes foncières libres de projets, ainsi que sur les enjeux de liaison à la treille minière.

Existe-t-il des études de pollution des sols sur les sites de projets proposés ?

Non. 

Y a-t-il eu au sein de la CAPH des exemples d’actions ayant incité les résidents des cités minières à l’appropriation de leur cadre de vie ? (Chantiers participatifs, entretien des jardins, ateliers collectifs, concertations, logements participatifs, jardins partagés, balades urbaines, divers ateliers …) ? Si oui, avec quels résultats ?

Des chantiers écoles (à Sabatier) et des projets citoyens notamment autour du jardinage avec SIA Habitat (23–tiers-lieu) ont été développé.

SITE 1 - ESCAUPONT : Qui gérait l’entretien des jardins attenants à la cité ouvrière (gestion en partage entre les habitants, gestion individuelle, gestion par le bailleur, gestion par une association etc.) ?

Gestion individuelle par chaque propriétaire.

SITE 1 - ESCAUPONT : Y a-t-il de la demande pour des locaux d’activité/ateliers/bureaux sur la commune ?

Information indisponible.

SITE 1 - ESCAUPONT + SITE 2 - ESCAUDAIN - LOURCHES : Concernant les équipements publics à créer, des préconisations ont-elles été formulées par le passé ?

Non. 

SITE 2 - ESCAUDAIN - L. : Le document relatif à l’O.A.P-P mentionne l’objectif de création de 423 logements, nécessitant un foncier supplémentaire de 11 ha ; Comment cet objectif a-t-il été défini ? Des hypothèses de densification ont-elles également été envisagées ?

L’objectif a été défini au regard de l‘objectif global de construction de l’agglomération, avec un maintien ou un renforcement de la population selon la situation des communes dans la trame urbaine. Les 11 hectares de Lourches en extension urbaine sont nécessaires en surplus des zones identifiées dans l’enveloppe urbaine pour atteindre l’objectif de réalisation de 423 logements sur la base de 25 logements à l’hectare. Rien n’empêche d’étudier des hypothèses de densification.

SITE 2 - ESCAUDAIN - L. : La Cité Schneider étant à cheval sur trois communes (Escaudain, Lourches et Roeulx), pourquoi ne pas inclure également dans le périmètre de projet une partie de la commune de Roeulx ?

L’intervention de la CAPH en matière de renouvellement urbain s’attache au traitement des quartiers prioritaires de la politique de la ville, à ce titre seule une frange de la commune de Roeulx est concernée.

SITE 2 - ESCAUDAIN - L. : L’étude urbaine du quartier Schneider à Escaudain, Roeulx et Lourches fait état de plusieurs hypothèses (d’implantation d’école, de démolitions partielles, de démolitions éventuelles… etc.) ; sur quelles hypothèses pouvons-nous nous baser ? Quelles hypothèses ont été retenues ? Cette étude est-elle encore d’actualité ?

Sur le volet de l’école, l’hypothèse finalement retenue a été de conserver l’école existante, avec une extension sur place et la sécurisation à termes de son accès (reprise du parvis).

SITE 2 - ESCAUDAIN - L. : Pourquoi faire entrer dans le périmètre d’intervention des projets déjà avancés dans leur développement : rénovation / démolition en cours, affichage et baraquement de chantier sur site etc. ? Est-il envisageable de questionner ces projets dans le cadre d’Europan, voire de formuler de nouvelles propositions ?

Le renouvellement urbain du quartier prioritaire Schneider est entamé, la réhabilitation d’une partie du patrimoine HLM a démarré et la CAPH va lancer en juillet son marché de travaux pour la requalification des espaces publics et VRD, aussi les attentes des collectivités sont de se concentrer sur les sites libres d’occupation.

SITE 2 - ESCAUDAIN - L. : De quelle manière les habitants des cités minières ont-ils été accompagnés pendant la phase de relogement ?

Le bailleur social, en lien avec la commune, a désigné un pilote social et une équipe pour accompagner le relogement des ménages, en lien avec la politique de peuplement de l’agglomération.

SITE 2 - ESCAUDAIN - L. : Cette opération a-t-elle suscité une mobilisation importante de la part des habitants dans le cadre de la concertation ?

Mobilisation moyenne.

SITE 3 - RAISMES : Qui assure la gestion du Parc de Loisirs et Nature (gestionnaire extérieur, privé etc.) ? Qui entretient et gère la partie à aménager avec les pièces d'eau et terrils ?

La gestion du parc est confiée par la CAPH à l’office de tourisme. Les gestion et l’entretien de la partie à aménager (pièce d’eau et terril) est soit communale, soit à l’ONF. (Une carte du foncier sera fournie, en attente). 

SITE 3 - RAISMES : Y a-t-il des projets en cours concernant le château de la Princesse, actuellement inaccessible au public ?

Pas de projets arrêtés à ce jour.

SITE 3 - RAISMES : Qu’est-il prévu pour les constructions en partie désaffectées au Sud de la base de loisirs et la rue des Chateaux ?

Pas de projets arrêtés à ce jour.

SITE 4 - WALLERS : Est-il possible d’obtenir de plus amples informations sur le parc de la maison de l’ingénieur qui est inaccessible à ce jour ? Plans etc. ?

De la cartographie sera rapidement fournie. 

SITE 4 - WALLERS : Quels besoins d’extension (nombre de classe, effectifs, etc. ) pour l'École Mixte Bosquet et l’école maternelle ?

Actuellement il existe 8 classes élémentaires, besoin prévisionnel 2 classes supplémentaires ; pour la maternelle il existe 11 classes, besoin estimé à 3 classes supplémentaires.

SITE 4 - WALLERS : Est-ce que les besoins en termes d’extension d’équipements scolaires (et sportifs ?) ont été quantifiés à l’échelle de la porte du Hainaut ? Sont-ils localisés ? Est-il possible dans ce cas de communiquer ces besoins ? et un premier repérage ?

Cet exercice n’a pas été réalisé à l’échelle de La Porte du Hainaut.

Pouvez-vous fournir un plan-guide qui regroupe les 4 sites compris dans le périmètre de reflexion. Chacun des sites a un projet précis. Jusqu’à quel degré de précision est-il attendu que l’on développe les liens entre les quatre sites?

Cela est laissé à l’appréciation des candidats.

Nous avons besoin de précision quant à la « limite » de notre site, en effet il existe quelles incohérences entre limites dans le fichier enjeux et les élément de l’étude urbaine de BLAU, par ex, le projet de l’école, dans l’étude, 4scénarios sont évoqués, mais parfois l’école s’implante à un endroit ou l’on n’est pas censé démolir ?

L’école originelle du quartier est finalement conservée.

De manière générale, pouvez-vous préciser quelles sont donc les limites des sites, et quelle est donc la signification des zones comprises dans les traits-tillés blancs du dossier enjeux ?

Les périmètres jaunes (sites de projet) et le périmètre rouge (site de réflexion) suivent le règlement général d’Europan. Pour ce qui est du site n°2, il est demandé un projet d’ensemble sur le périmètre jaune, visant à renforcer les liens entre la Cité Schneider et le centre-ville de Lourches, alors que les pointillés blancs suggèrent des secteurs de projet rapidement opérationnels.

Devons nous faire une proposition détaillée concernant les maisons qui ont vocation à être détruites mais qui ne sont pas comprises dans ce périmètre en traits-tillés blancs ? Plus généralement, quels sont nos site d’intervention et dans quelles mesures devons-nous agir ?

  1. Non. 
  2. Les périmètres jaunes (sites de projet) et le périmètre rouge (site de réflexion) suivent le règlement général d’Europan. Pour ce qui est du site n°2, il est demandé un projet d’ensemble sur le périmètre jaune, visant à renforcer les liens entre la Cité Schneider et le centre-ville de Lourches, alors que les pointillés blancs suggèrent des secteurs de projet rapidement opérationnels. D’autres options sont laissées à l’appréciation des candidat.

L’hypothèse de rénovation en “Energie Sprong” annoncée n’était plus d’actualité, est-il attendu d’intégrer malgré tout cette renovation “innovante” ?

Cela est laissé à l’appréciation des candidats.

Quelles sont nos marges de manœuvre et de libertés créatives ? Peut-on envisager plus de démolitions, ou au contraire plus de rénovation ? Jusqu’où pouvons nous aller ? Peut-on projeter des démolitions pour retrouver des trames vertes, ou rétrocéder de l’emprise privé aux villes - à l’instar de l’élargissement des voies déjà proposé ?

Cela est laissé à l’appréciation des candidats.

Il semble aussi que tout ne soit pas actuel dans les documents fournis. Les déclarations préalables de la phase 1 et les démolitions projetées ont avancé depuis l’écrit des documents, doit-on les prendre en compte ?

Des informations au cas par cas sont fournies dans les réponses aux questions.

Le site est lié au thème suivant

Revitalisation
Transformer à partir des infrastructures

Sur ces sites, l'impulsion de la transformation vient du territoire et de l'utilisation de toutes les ressources (naturelles, écologiques, infrastructurelles) pour le régénérer.
Ici, l'amorce d'un changement est l'évolution des réseaux intégrant une nouvelle logique de mobilité.

Documents spécifiques

Questions à propos du site

Ve. 18 Juin 2021
Date limite de soumission des questions

Ve. 2 juillet 2021
Date limite de réponses aux questions

Avant de soumettre votre question, assurez-vous qu'elle n'apparaît pas déjà dans la FAQ.

Pour pouvoir poser une question, vous devez être connecté (et, par conséquent, inscrit au concours).

Merci de poser vos questions sur les sites dans le menu Sites.
Merci de poser vos questions sur le règlement dans le menu Règlement.

Si votre question ne reçoit pas de réponse dans les 10 jours, merci de vérifier qu'elle ne figure pas dans la FAQ sous un autre intitulé ; sinon, contactez le secrétariat concerné par email (secrétariats nationaux pour les sites, secrétariat européen pour le règlement.)

Site stratégique
Sites de projet à Wallers (haut, gauche), Escautpont (bas, gauche) et Escaudain-Lourches (droite)
Site de projet à Raismes
Le centre minier d’Arenberg à Wallers
Les corons de la Cité Schneider
Vue depuis le terril de la Cité Schneider
La base de loisirs de Raismes
La treille minière
Contexte urbanisé de la CAPH